Adjaratou Ouedraogo "Adja"
"Depuis quelque temps, mon travail est beaucoup axé sur la convocation de matériaux nouveaux pour aller vers des formes nouvelles. De plus en plus, le papier journal s’invite sur mes toiles, les articles viennent incruster leur écriture, leurs fragments de discours journalistiques sur les problèmes sociaux tels la mendicité, l’excision sur la toile à côté des formes et des couleurs pour élargir le spectre de lecture de mes œuvres. Je crois que cela  donne un ancrage social et militant à ma peinture. Trop souvent les artistes pensent et disent qu'ils ne peuvent pas agir sur le monde qui les entoure et refusent de voir ce monde tel qu'il est ;pourtant l'art doit aider à faire tomber les murs qui nous enferment et dénoncer les mystifications qui nous rongent. Je suis pour un art corrosif qui dissout tous les obstacles à la liberté. J’ai conscience que ma démarche s’ouvrira à des matériaux inattendus, je pressens que ma peinture organisera des rencontres improbables entre objets, idées, en somme la matières sous ses diverses formes, solide, liquide, et il en naîtra une certaine poésie. Je voie ma toile comme le lieu de poétisation de tous les matériaux et je pense que la peinture devra tout expérimenter : les matériaux traditionnels, les objets de la modernité et du quotidien. Pour leur donner un autre destin."